Edouard Philippe: « L’actionnariat salarié, un atout de stabilité du capital de nos entreprises »

Dans son discours du 16 février 2018 à l'usine L'Oréal de Lassigny, le Premier ministre Edouard Philippe a rappelé l'ambition du Gouvernement à l'égard de l'épargne salariale et l'actionnariat salarié dans les entreprises françaises.

Le Premier ministre a notamment esquissé les principales mesures de la future loi PACTE (Plan d'Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises), sur l'accès au plus grand nombre des salariés aux dispositifs d'épargne salariale, notamment d'intéressement, ainsi que la portabilité des droits.

Edouard Philippe a également mis en avant le rôle stabilisateur et protecteur de l'actionnariat salarié, ainsi que la volonté de promouvoir la participation des salariés au capital : tandis qu'actuellement, 4% du capital des sociétés cotées sont détenus par les salariés, le Gouvernement vise un taux de détention de 10%, selon la récente déclaration du ministre de l'Economie, Bruno Le Maire.

Retrouvez ici le discours du Premier ministre en intégralité.